Sylvie Bedouelle , mezzo-soprano ou "grand dessus", se produit aussi bien sur des scènes d'opéra que dans le monde plus intime du récital; spécialisée dans la musique baroque, elle n'en aborde pas moins volontiers des répertoires plus tardifs. 

Ses rôles récents incluent Aminta dans Orfeo de Peri, Venere dans Orfeo de Rossi, Mopsa dans Le Jugement de Midas de Grétry, Flore dans Psyché de Lully avec le CRR de Paris et l'Académie Royale de Liège; Eurimedes dans Orpheus de Telemann, Lisinga dans Le Cinesi de Gluck, Hans dans Der Gestiefelter Kater de Cesar Cui avec l'IOA; Annina dans La Traviata, Garcias dans Don Quichotte et Madelon dans Fortunio à Grange Park Opera; Oreste dans La Belle Hélène et l’Opinion Publique dans Orphée aux Enfers pour le festival Eva Ganizate; Sorceress dans Dido and Aeneas à Westminster Opera; Dritter Knabe dans Zauberflöte à l’Opéra-Théâtre de Metz-Métropole; Frugola dans Il Tabarro à l’Arcola Theatre; Angela dans La Cenerentola avec Opera Up-Close; Sesto dans La clemenza di Tito pour Hampstead Garden Opera; et Volusio dans Cajo Fabrizio de Hasse pour le Handel Festival. 
Sylvie a également fait partie du Choeur de  Glyndebourne pendant deux saisons, et a chanté avec l'ensemble Arsys-Bourgogne. 

Elle accorde une place privilégiée au répertoire de mélodies et de Lieder. Ses récitals l'ont amenée à chanter dans de nombreux festivals tels que London Song Festival, City of London Festival, Chipping Campden Festival, le Festival de Bougue, le Festival de musique de chambre d’Argonne, Les Estivales de Megève et La Cité de la Voix.

Sylvie s’est formée auprès de Janice Chapman dans le Cours d’Opéra de la Guildhall School of Music, puis à l'International Opera Academy à Gand, et enfin dans la classe d’Opéra Baroque du CRR de Paris. 

Ses futurs projets incluent le rôle de la Messagère dans Orfeo de Monteverdi avec l'ensemble Cappella Mediterranea, Armide dans La suite d'Armide de Philippe d'Orléans et Junon dans Ariane et Bacchus de Marais à la Chapelle Royale de Versailles, un récital d'airs de cour au Musée Cognacq-Jay à Paris, une tournée en Equateur en récital avec La Fugitive, et des concerts en soliste avec La Fenice.